1) De l’Univers

Publié: février 9, 2017 dans Philosophie, Sciences

Longtemps les hommes ont cru la Terre plate et immobile. De même aujourd’hui on pense encore l’Univers comme un infini plat. Or cela est impossible à la raison de le concevoir bien si l’on admet la théorie du « Big Bang » car :
a. si l’Univers a un commencement, il a une fin, car rien de ce qui commence n’est infini.
b. si le « Big Bang » s’apparente à une explosion, l’Univers ne peut être plat car la résultante de toute explosion non confinée est une sphère de gaz en expansion.

Or tout ce qui nous entoure, de l’infiniment petit, à l’infiniment grand, est sphérique, des particules atomiques à la plus géante des supernovas. L’Univers connu est donc fini et sphérique. Il continue de s’étendre sous la force d’expansion du « Big Bang » et la force universelle de la gravité, un jour, le rétrécira à son infime point d’explosion, donc vers une fin en « Big Crunch », pour une  nouvelle itération de la matière. La théorie du « Big Freeze » n’étant qu’une vue pessimiste adossée à l’infinie platitude que nous réfutons.

Cependant, tout ce que contient l’Univers n’est pas sphérique, comme les galaxies, les amas gazeux, les trous noirs. Mais les galaxies sont des assemblages d’étoiles, les amas des pépinières d’étoiles en devenir, et les trous noirs des vestiges de soleils immenses.

Si l’Univers est admis fini et sphérique, il pose la question du contenant et du contenu, qui est la réelle question métaphysique contemporaine. Tout ce qui est, est contenu dans un contenant. De l’atome à l’Univers. Mais alors dans quoi l’Univers est-il contenu ? Les atomes qui sont en nous composent des humains, lesquels sont sur Terre, qui est dans le système solaire, lequel se trouve dans la Voie Lactée, etc. La masse de l’Univers ne peut être contenue dans le Néant, il se trouve donc contenu dans une dimension supérieure insaisissable à nos sens et nos sciences.

On admet que si l’Univers est une sphère en expansion issue de la singularité du « Big Bang » il peut ne pas être unique. On conçoit une dimension « supérieure », un espace-temps dans lequel plusieurs Univers pourraient cohabiter, se juxtaposer, et qui sait, entrer en contact dans leur phase d’expansion (une piste d’explication pour les particules étranges). Toutefois l’esprit peine à concevoir un tel modèle, qui ne fait que repousser la question du contenant. Si un espace-temps supérieur à l’Univers contient plusieurs autres Univers, dans quoi se trouve cet espace-temps ?

Notre Univers est encore « jeune » (en phase d’expansion) et sera « vieux » lorsqu’il aura atteint le seuil de la rétractation gravitationnelle vers son point d’origine, ainsi s’explique que toute la matière, et le vide, de l’Univers se retrouve compressé à la singularité d’un nouveau « Big Bang », peut-être dans un modèle du mouvement perpétuel si l’on admet le Temps comme une dimension contenante et l’espace non pas un infini insatisfaisant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s